anime

Suikoden V : Décès de l'illustratrice Kaori Fujita

C'est par le biais du site officiel Aoi Tori Bunko appartenant à l'éditeur Kôdansha que nous apprenons le décès de l'illustratrice Kaori Fujita
Connue pour son travail d'illustrations sur le jeu vidéo Suikoden V, l'artiste a succombé à un cancer du pancréas contre lequel elle luttait depuis plusieurs mois. Elle avait 47 ans.




Malgré la maladie, Kaori Fujita a continué de dessiner et travailler jusqu'au dernier moment

 Au Japon, Kaori Fujita est avant tout connue pour Kuromajo-san ga Tooru!!, un light novel à destination des enfants de 15 volumes dont elle était l'illustratrice. Débuté en 2005 aux éditions Kôdansha et toujours en cours de publication, il est écrit par Ishizaki Hiroshi. En 2012, la série de romans a même été adaptée dans un animé de 60 épisodes de 7 minutes réalisé par Yasumi Tetsuo au sein du studio Shin-Ei Animation. Mais en France, l'illustratrice est bien évidemment renommée pour son travail d'envergure sur le cinquième opus de la licence Suikoden. Sorti en septembre 2006 sur PS2, le soft a marqué une génération d'amateurs de RPG japonais. Toujours dans l'univers de Suikoden V, Kaori Fujita s'est improvisée mangaka l'espace d'un recueil, puisqu'elle a participé à l'ouvrage humoristique Gensô Suikoden V - Yonkoma Anthology Manga.

En France, le jeu vidéo Suikoden est donc sorti chez Konami. Il a connu une adaptation en manga en 4 volumes par Mizuki Tsuge et un spin-off en un tome dessiné par Michi Takasato toujours d'après le scénario de Mizuki Tsuge. Ils ont été édités chez nous par Kazé.


Synopsis :

An 237 du Nouveau Calendrier : Sol-Falena, capitale du royaume de Falena, tombe entre les mains d'envahisseurs du royaume d'Armès... La reine en personne, qui manie pourtant le pouvoir dévastateur de la Rune de l'Aurore, l'une des 27 Runes sacrées disséminées de par le monde, a été assassinée. Son fils, le prince Ardil, est le témoin impuissant de cette invasion, mais grâce à la Garde rapprochée de la famille royale, il parvient à avoir la vie sauve. Quels obscurs événements ont bien pu mener à cette terrible tragédie ?


Toutes nos pensées accompagnent l'artiste et ses proches.



Publié le par Kasikah avatar
Commentaires
Pour poster un commentaire, vous devez vous connecter ou créer un compte sur le site.
Ichinsempai
26 juillet 2018 à 19:54


Le cancer du pancréas ça pardonne pas. 3% de chance de survie et 1% si le cancer est généralisé. Je pense qu'elle savait dès le départ qu'elle n'allait pas s'en sortir. C'est très courageux à elle d'avoir continué à travailler jusqu'à la fin. Une grande dessinatrice et surtout une grande femme est morte.

IzuruKomaeda
24 juillet 2018 à 23:15


Triste