anime

Le Yamabushi (山伏), ou l'exilé des montagnes



Ermites souvent confondus avec les rōnins de part leur aspect solitaire et vagabond, les Yamabushis (山伏) font partie d'une caste samouraï extrêmement peu connue dans la culture populaire ! En effet, "ceux qui se prosternent devant la montagne" n'ont presque jamais eu leur heure de gloire, et ce depuis des générations entières. Souvent délaissés car très peu proches de leurs confrères guerriers, il n'en est pas moins important de justifier leur intérêt dans l'Histoire, car, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ils ne sont pas si anodins que cela ! Laissez-moi vous introduire, dans cet article, la vie de ces guerriers reclus, et délaissant leurs intérêts personnels pour vivre en harmonie avec la nature...



Pour cela, retournons quelques années en arrière : nous sommes au 7ème siècle. Tandis que la caste samouraï n'est pas encore crée, et que leurs "ancêtres", les bushis (武士), font surface afin de protéger les clans familiaux de leurs ennemis, les Yamabushis font leur apparition presque en même temps qu'eux, et préfèrent, pour leur part, se reclure dans les montagnes afin d'y vivre sereinement. De base constitués grâce à de petits groupes d'individus et de prêtres bouddhistes isolés de la civilisation, ainsi que désireux d'apprendre comment fonctionne la vie en solitaire, ils se sont formés au fil des années à un mode de vie simple, dénué de toute luxure, et sont en communion avec dame nature et ses idéaux...

Ils commencèrent en premier temps à se rassembler sous le nom de Yamahoshi, et le mouvement commença à se former grâce à un certain En no Gyōja, un moine ascète suspecté de posséder d'étranges pouvoirs de guérison, et dont l'existence est encore contestée à ce jour. Ce dernier serait également le fondateur de la secte shugendō, constituant la doctrine principale du mouvement Yamabushi. Cette dernière à pour tradition de ne faire qu'un avec la nature, et à comme principal objectif d'atteindre, grâce à un ascétisme parfait, la perfection, autrement appelée Siddhi, par les croyants de cette même secte. Ce fut une longue histoire de paix et d'abnégation qui, malheureusement, ne marqua aucun livre d'Histoire...



Considérés comme des êtres possédant des pouvoirs surnaturels (car, faisons bien de le préciser : il s'agissait de l'unique objectif de la vie de ces gens-là !), ils furent beaucoup mis à l'écart par leurs confrères samouraïs, qui préféraient s'écarter de leur voie, et préférer le confort de leur civilisation à celui de la vie reculée des montagnes. Ils étaient également souvent confondus avec les Sōhei (僧兵), moines de guerres beaucoup plus belliqueux que les Yamabushis, et cela les aida encore moins à se faire une place dans ce monde...

Finalement, comme l'organisation prenait de plus en plus d'ampleur, et qu'ils étaient suffisamment influents pour ne plus passer inaperçu auprès des nobles, certains se hissèrent à la cour du Shogun, et eurent, jusqu'en 1856, une certaine importance auprès des différents dirigeants de l'Histoire. Ceci amena beaucoup de conflits entre samouraïs et Yamabushis, qui dégénérèrent beaucoup, et ce durant une longue période...



Tout ceci amena à la création des koshas, cohortes guerrières organisées pour l'aménagement et le contrôle des temples principaux de leur secte. De plus, l'empereur Go-Daigo, dans sa tentative pour reprendre le contrôle du shogunat de Kamakura, fut grandement assistés par ces derniers, qui prouvèrent au monde entier qu'ils n'étaient pas que de simples moines en se montrant capable d'affronter des armées entières de samouraïs, qui périrent face à la puissance de ces guerriers.

De plus, lors de la période du Sengoku-jidai (époque des provinces en guerres), il n'était pas rare d'en croiser parmi les conseillers et les armées de presque tous les généraux qui convoitaient le trône du Shogun, ainsi que la domination du Japon tout entier. On les retrouva également sous les ordres de grands généraux, comme Shingen Takeda, ou encore Nobunaga Oda, pour ne citer que le plus célèbre. Une histoire qui était prête à perdurer éternellement, donc... mais qui s'arrêta net, lorsque Ieyasu Tokugawa obtint le pouvoir.

En effet, celui-ci, lors de son règne, acheva celui des Yamabushis. Et il ne fallut que peu de temps avant que l'ordre Sōhei, ou encore celui des moines-guerriers, ne soit aboli, détruisant ainsi les rêves d'ambitions des croyants. Mais malgré tout ce qu'on pourrait croire, les guerriers de la montagne parvinrent à survivre à Tokugawa. On trouve encore ces ascètes dans notre époque, et ce même en France, avec les sōgi-yamabushi, du nom de Hōin Kūban Jakkōin, de Kenrō et de Kenjaku qui pratiquent encore actuellement dans les Alpes françaises.

Et c'est ainsi que s'achève cette courte histoire, n'ayant marqué presque aucun esprit, mais dont l'existence persiste encore et toujours. C'est pour cela qu'il ne faut en aucun cas négliger ce bref patrimoine : car, sans lui, l'Histoire avec un grand H aurait été bien différente de celle qui a été bâtie par nos aïeuls bushis...



Note : cet article est une vulgarisation de l'univers Yamabushi. Par conséquent, certains traits ont été agrandis, certaines choses ont été simplifiées, et certaines histoires citées dans cette rédaction ne correspondent pas parfaitement aux versions d'origines, et c'est normal : je m'adresse au plus grand nombre, et je fais ce choix car je souhaiterai faire découvrir cette histoire à un public non-connaisseur, afin de l'inciter à se renseigner sur ce sujet. Toutefois, si vous avez des remarques à me faire, ou si vous avez souligné une erreur historique dans ce récit, n'hésitez pas à m'en faire part via l'espace commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre !

Merci à vous pour votre lecture, et passez une agréable journée sur Anime-Gate.
Amusez-vous bien, surtout ! C'est le plus important.


Publié le par Archangel avatar
Commentaires
Pour poster un commentaire, vous devez vous connecter ou créer un compte sur le site.
Borishiro
18 juillet 2018 à 00:15


Cela pourrait être un bon sujet pour une fiction, les Yamabushis. On pourrait parler de leur mode de vie et les obstacles qu'ils subiraient pour atteindre cette perfection et cette paix intérieure etc. C'est un article très inspirant, j'ai envie de me renseigné sur le sujet plus en profondeur. Merci !

Archangel
26 avril 2018 à 16:01


Merci à vous tous pour vos commentaires, qui me vont tout droit au cœur ! Rédiger cet article était un vrai plaisir pour moi, et ça me touche de voir que ce dernier était réciproque lors de votre lecture. Encore merci, et bonne journée à tous ! ^^.

Cordialement, Archangel.

UNROUMAINSANSVIE
25 avril 2018 à 09:05


très intéressant, ton écriture m'as donné envie de me documenter sur le sujet

Pelletier
24 avril 2018 à 18:03


Article assez intéressant, on a envie d'en savoir plus.
C'est bien écrit, de belles images en perspective, et les points importants en gras, très sympa !

Mamosa
22 avril 2018 à 23:01


C'est beaucoup mieux quand c'est illustrés !

allenwalker
22 avril 2018 à 15:28


nice

Vikn76
21 avril 2018 à 14:47


Un article très sympa ou on apprend encore quelque chose ! Merci à toi de partager ça avec nous <3.

Aramane
20 avril 2018 à 11:42


Un article qui vaut le coup d’œil , avec de superbes images , très intéressant . Merci

Poulpemalade
19 avril 2018 à 21:00


un article de qualité sur un sujet intéressant. bien écrit :D

Nyah
18 avril 2018 à 18:51


Merci pour ce bel article, je ne connaissais pas du tout les Yamabushis.
Très intéressant :)

Tr0ma
18 avril 2018 à 18:28


Très intéressant, un sujet aussi palpitant que les samouraïs vagabond mérité que l'on s'y attarde.