anime

Le Japon sans sous-titres : mon aventure !

Back in your streets.

Le 05 février 2018 elle sortait un article “Partir au Japon pour les nuls”.

Le 05 juillet 2018 elle s’envola pour deux semaines au Japon.

Aujourd’hui, elle est de retour pour vous raconter ses aventures.

Veuillez faire un triomphe, mesdames et messieurs pour votre rédactrice et weeb préférée, j’ai nommé moi-même ! [bruit de foule en délire à insérer ici]


Merci.

Bonjour à tous ! Prenez place, asseyez-vous n’ayez pas peur il y a plein de place au premier rang, que ceux du fond se rapprochent. On peut se tutoyer ? Génial, sois le bienvenue dans mon article.

Aujourd’hui nous sommes là pour parler Japon, pays à exactement 9 844 kilomètres de la France et que j’ai eu la chance de visiter pendant le mois de juillet 2018 avec deux amis pendant deux semaines. Nous nous sommes occupés nous-même de l’organisation pendant des mois et des mois, pour au final embarquer dans l’avion le 5 juillet à Paris, destination le Japon ! Je suis ici pour vous raconter comment ça s’est passé, le déroulement, les anecdotes, répondre aux doutes et aux interrogations et tout simplement partager mon enthousiasme pour ce pays et ses nombreuses facettes.

Cet article est comme une introduction à une série d’autres articles où je parlerai de ma passion, de ce que j’ai vu au Japon et de sujets qui me tiennent à cœur, toujours sur le même thème ! Donc restez dans les environs, ils sortiront dans les jours qui suivent !

Et ça commence, maintenant.

Retour en arrière, le 5 juillet à Paris, où moi et mes deux fidèles acolytes faisions du surplace dans l’aéroport, commençant à trouver le temps qui nous séparait du Japon beaucoup trop long. Mais pauvres ignorants que nous étions, tout ça c’était de la rigolade par rapport à ce qui nous attendait. Soit plus de 17h de vol, 8h d’escale en Taiwan et 1h30 de transports jusqu’à notre logement. Et je peux vous jurer que ces 30h à être baladés sont passées très, très, très lentement.

Nous sommes arrivés dans un état proche de celui d’un zombie après 30h ressentie comme 300, et c’est ici que nos aventures au Japon ont réellement commencées !

Mon conseil pour ceux qui veulent partir c’est de ne pas hésiter à mettre un peu plus d’argent dans le billet mais d’éviter ce genre d’escale sans fins, on a littéralement passé nos 8h d'escale en Taiwan à mourir à même le sol à côté d'une prise sauvage qu'on avait trouvé (prenez au moins une multiprise quand vous partez dans un pays étranger, surtout au Japon où il y a peu de prises ! J'avais eu la présence d'esprit d'en emmener une avec moi et ça nous a sauvé plus d'une fois).

Et une petite astuce pour ceux qui habitent dans le sud de la France ! Les vols Espagne/Tokyo sont beaucoup moins chers ! Il vous sera peut-être plus rentable de traverser la frontière pour payer un billet moins cher, parce que 100 euros d’économisés ce n’est pas rien ! (remerciez Salyel pour celle-ci).

Nous voilà donc, arrivés au Japon, prêts à s’émerveiller au moindre truc comme les touristes que nous sommes. Et quand je dis au moindre truc, c’est au moindre truc. Je dois avoir un nombre record de photos de distributeurs de boisson dans mon portable, ces machines qui nous ont sauvé la vie plus d’une fois, tandis que le climat brûlant du Japon tentait de nous tuer de l’autre côté à coup de 35 degrés.



Merci d'exister.


Notre première journée fût réservée à Shibuya ! Avec sa fameuse statue de Hachiko, le chien fidèle et son énorme passage piéton

C’est en sortant de la gare que j’ai eu mon choc culturel. Nous étions arrivés la nuit, je n’avais pas eu le temps de réaliser où j’étais, ce que je faisais… Mais en sortant de la gare, quand on arrive face à la marée de monde, les buildings, les publicités et tout ce bruit. On se rend compte qu’on va vivre deux semaines géniales. Ça y est, on y est enfin. Et c’est encore plus grand que ce que j’avais imaginé.

Tout est vraiment différent. Ça va de la façon de s’habiller des gens aux boutiques qui s’allongent sur plusieurs étages, à la nourriture ou bien à des choses plus minimes, comme les feux de signalisation (oui, je me suis même émerveillée dessus), aux publicités diffusées dans le métro, aux pancartes… Tout est différent. C’est là qu’on se rend compte qu’on est à l’autre bout du monde et que les guides touristiques ne nous mentent pas. On est à 100% dans l’exotisme. Et j’en avais rêvé depuis toute petite ! Shibuya garde définitivement une place à part dans mon cœur, parce que c’est là que j’ai vraiment réalisé où j’étais.

Un des symboles du quartier de Shibuya, c’est le Shibuya 109. Une immense tour en face de la gare où s’étalent sur plusieurs étages des boutiques et des boutiques de fringue. On l’a fait. Et je suis un peu déçue. Je m’attendais à voir toute la diversité de la mode japonaise, pleins de vêtements et de styles différents et au final… tout se ressemblait un peu. Les étages se ressemblaient tous et je suis repartie les mains vides.

Ce quartier a quand même causé ma ruine, mon porte-monnaie a eu du mal à se remettre et je me suis calmée sur les achats compulsifs après cette terrible épreuve (soit un CD des Knights en édition limitée à 5400 yens. Faites la conversion vous-même.)

Malheureusement pour lui, porte-monnaie-sama n’a pas eu le temps de se remettre car le deuxième jour, nous nous attaquions à un gros morceau : Ikebukuro et son Otome Road ! Le fameux quartier mis en scène dans l’excellent Durarara!! (anime que je recommande toujours vivement) et qui nous a pas déçu en terme de surprises !



Réalité vs Durarara!!, choose your fighter.


Je laisse l’Otome Road de côté pour un prochain article et je vais plutôt vous raconter une anecdote ma fois assez cocasse qui m’est arrivée à Ikebukuro.


Comment je suis devenue bouddhiste par accident :



Moi après cet incident.

Bienvenue dans mon TED Talk, je vais aujourd’hui vous raconter comment je suis devenue bouddhiste sans rien comprendre de tout ce qui m'arrivait.

L’histoire commence en fin d’après-midi. On a fait le tour d’Ikebukuro, on est crevés et on est à côté du Pokemon Center. Là, deux filles de notre âge viennent nous accoster en commençant à nous faire la discussion. Là on se dit “woh, vraiment trop sympa ces japonaises hahaha”. On parle un peu, d’où on vient, de ce qu’on fait ici et de nos vies et tout. Et là elles nous proposent de nous montrer comment prier ! Quelle chance des natifs qui veulent nous apprendre un peu de leur culture ! On accepte volontiers et on se met en quête du temple avec les deux filles (Hikaru et Kasumi de leurs petits noms si ma mémoire est bonne).

En chemin on continue de parler, elles sont adorables ! On se débrouille entre japonais et anglais pour se faire comprendre, à ce moment là ma grammaire et ma conjugaison sont parties loin pour des vacances prolongées, en y repensant je sais pas comment elles ont fait pour comprendre, mais la conversation allait de bon train ! On se trouve des points communs, il y en a même une des deux qui est fan de IDOLiSH 7 et A3! !! Je n’avais besoin de rien de plus pour faire la conversation et donner toute ma confiance à cette femme.

ENFIN, ça c’était jusqu’à ce qu’en chemin, on nous demande nos noms, prénoms et date de naissance pour les noter sur un bloc-note ? Ce passage m’a un peu refroidi, je me rappelle donc qu’on est trois touristes étrangers à l’autre bout du monde et un tas d’histoires sordides me passent par la tête à ce moment là, j’en fais part à mes deux amis qui eux ne voient rien d’alarmant. J’me dis que bon, tant qu’elles nous demandent pas notre groupe sanguin ou la couleur de nos sous-vêtements on est encore relativement safe.

On arrive au fameux temple et elles nous disent d’attendre un peu, la prière va commencer. En attendant on nous donne une amulette et un carnet de prière (en JAPONAIS, haha, heureusement il y avait les furigana). On était surpris, on s’attendait juste à lancer une petite pièce et taper dans nos mains et voilà qu’on nous dit que ça va durer 40 minutes et qu’il va falloir lire et lire des pages de japonais.

On a pas fait demi-tour. On était curieux et puis, foutu pour foutu hein. Si ça se trouve on allait rentrer dans une secte étrange et on en avait aucune idée.

On nous fait rentrer dans le temple. Une femme en tailleur qui n’a pas l’air de souvent décocher des sourires nous guide jusqu’à une grande salle avec des tatamis et un autel. Elle s’agenouille devant l’autel et nous, on se met en ligne juste derrière elle avec Hikaru et Kasumi.

S’en suit alors 40 minutes de prière où on fait que basiquement lire notre carnet. C’est long, très long. Surtout quand tu dois répéter le même mot pendant 5 minutes.

Le supplice prend fin ! La dame en tailleur nous appelle par nos prénoms, puis ensuite nous lit un papier. On a aucune idée de ce qu’elle nous dit, Hikaru me sourit, je me dis que ça doit pas être très grave.

La dame s’en va. Et c’est que maintenant qu’on nous explique ce qu’on vient de faire. Nous voilà donc devenu bouddhiste. Et avec ça interdiction d’aller dans d’autres lieux de culte, sous peine de “bad luck”, comme disent Hikaru et Kasumi.



Eh, je l'ai vu en vrai.


Le Japon est un pays aux multiples facettes. Chaque quartier à une atmosphère particulière, que ce soit Ikebukuro et ses incroyables anecdotes, Shibuya et sa masse impressionnant de monde, ou bien Akiba et ses boutiques pour weeb, ses salles d’arcade et ses maid café. Maid café que nous avons d’ailleurs testés !

Et c’est de ça que nous allons parler aujourd’hui.

Tout d’abord, il y a des maid café à foison à Akiba ! Cependant, jeunes touristes que vous êtes, je vous conseille de ne pas y aller à l’aveugle et de bien vous renseigner pour choisir votre premier maid café. Mes deux acolytes et moi-même avons choisi le @home café ! Très connu et populaire, il s’agit d’un bâtiment entier ou chaque étage est un maid café.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un maid café, Eh bien petit 1) vous avez de la chance d’être encore innocent, et petit 2) on va régler ça tout de suite.

Un maid café est typique du Japon, il s’agit d’un café où vous pouvez vous faire servir par des filles habillées en maid (comme son nom l’indique !). Tout est très kawaii, tout rose et tout mignon. C’est une atmosphère très… particulière. Et qui n’a pas manqué de me mettre mal à l’aise.

La formule de base au @home café comprend un plat (comme des parfaits ou des gâteaux, ou encore la fameuse omurice ! Où elles peuvent dessiner un petit animal dessus), une boisson et une photo avec la maid de votre choix.

Je l’ai fait. Je l’ai pris comme une expérience sociale et avec philosophie. Et j’en avais besoin au moment où il a fallu mettre des oreilles de chat pour prendre la photo avec la maid… Mais avec un peu de distance, quand j’y repense maintenant je ne regrette pas d’y être allée ! C’est très coloré et spécial, les maid sont adorables et viennent faire la discussion ET j’ai eu du cheesecake. Tout n’est pas à jeter.

Je conseille l’expérience ! Vous allez être mal à l’aise, forcément... Mais c’est un moment fun et c’est passé vite ! À faire avec des amis rien que pour les voir mettre des oreilles de chat (ou de lapin, selon leurs préférences).



En vrai elles étaient trop mignonnes.


Et c’est fini pour aujourd’hui ! Bien que j’adore raconter ma vie, j’ai un peu de pitié pour vous, pauvres lecteurs que vous êtes et nous allons donc faire une petite pause ici. Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! La suite de mes aventures arrivera dans les jours qui suivent, vous avez intérêt à être au rendez-vous.

Au programme, on parlera Karaoke, comment éviter de passer une nuit en plein Shibuya parce que vous avez loupé le dernier train, Harajuku et pleins d’autres choses ! Stay tuned




Publié le par SHIHORY avatar
Commentaires
Pour poster un commentaire, vous devez vous connecter ou créer un compte sur le site.
Karasu
28 août 2018 à 17:09


Life hack, lire tes articles pour économiser un voyage :p
SHIHORY
30 août 2018 à 14:28
yeah

Striikeur
28 août 2018 à 11:19


Super article qui me donne encore plus envie d'aller au pays du soleil levant, en plus j'ai ma soeur qui y part pour trois semaines demain donc en lisant ton article je lui ai envoyé un message pour lui dire de prendre des multiprises et pas se faire avoir, merci du conseil du coup ! Et ton article est long mais détaillé et très agréable à lire, ça donne un peu l'impression d'avoir fait le voyage avec toi et c'est super sympa je trouve (à la rigueur je vais être méchant, les transitions sont faites par les images je suppose mais d'un point de vue du texte la façon dont tu passes du temple bouddhiste au maid café est un peu génante, mais sinon rien à redire si ce n'est vivement la suite !)
SHIHORY
28 août 2018 à 12:39
Quelle ne se fasse pas avoir ! Si elle part avec d'autres personnes en plus, pour pas que ça se finisse en guerre pour les prises c'est super important (même dans l'aéroport au final ça nous a aidé).
Comment ça mes vieilles transitions de 3 lignes ne suffisent pas (pas mon fort effectivement, je ferais plus attention)

Hiki-Komori-Kun
27 août 2018 à 20:27


Fort sympathique et passionnant, comme je l'avais déjà dit dans ton premier article je n'ai personne avec qui partir au japon et avec le caractère que j'ai je ne me sentais pas d'attaque à tenter le voyage seul, mais d'ici 3 ou 4 ans, lorsque mes finances me le permettront, je tenterai l'expérience même seul : ton article me donne encore plus l'envie de découvrir ce pays, je me suis récemment mis à regarder des émissions sur j-one (moi qui ne suis pas trop télé, plutôt jeux et anime) et plus j'entends parler du japon, plus j'en vois d'images et plus j'en rêve. Hâte de lire ton prochain article (voir pourquoi pas dicuter par mp), peu importe la taille de l'article (comme tu peux le voir, moi même pour un simple commentaire je ne fais pas dans le raccourci ^-^) je le lirai !
SHIHORY
27 août 2018 à 20:32
C'est trop gentil ça !! Je suis contente que ça te pousse à y aller, c'est vraiment une chouette expérience ! Si tu as des questions niveau organisation et tout, n'hésite pas j'y répondrai avec plaisir.
Les émissions sont une très bonne chose ! Ça m'a beaucoup aidé dans des situations auxquelles on ne pense pas, à savoir comment réagir ou ce que je suis actuellement en train de manger... Il y a aussi pas mal de vlogs sur yt qui sont pas mal, pour te donner des idées d'endroits à visiter et tout.
Merci pour ton soutien ça fait plaisir !
Hiki-Komori-Kun
27 août 2018 à 20:43
Heureux que ça te fasse plaisir ^-^ ! Sur youtube je suis l'actualité de Le Pandaman, français parti vivre au japon il y a 2 ans si je me souviens bien, mais pour l'instant je n'ai pas d'autres chaines concernant le japon (donc si tu en as à me proposer je suis preneur).
Su j-one, la dernière émission que j'ai vu concernait les Hanami et Hanabi (passionnant !!! ^-^).
SHIHORY
27 août 2018 à 20:46
Je conseille ACEKID, mais aussi Sharla in Japan, sauf que c'est en anglais (je sais pas si ça dérange ?)

Kasikah
26 août 2018 à 14:29


Wow merci pour cet article ! Très agréable à lire aha, hâte de pouvoir découvrir la suite ! ;)
SHIHORY
26 août 2018 à 15:02
Trop gentil !! Merci j'essayerai d'être à la hauteur haha

Salyel
26 août 2018 à 10:12


Eheh joli travail !
Hâte de lire la suite qui sera sans doute écrite sous peu, N'EST-CE PAS ?
SHIHORY
26 août 2018 à 13:03
J'ai écrit 5 lignes ne met pas d'espoir en moi svp

Salyel
26 août 2018 à 10:12


Eheh joli travail !
Hâte de lire la suite qui sera sans doute écrite sous peu, N'EST-CE PAS ?
SHIHORY
26 août 2018 à 13:03
J'ai écrit 5 lignes ne met pas d'espoir en moi svp

Sasukashi
26 août 2018 à 02:02


Haha je ne me suis même pas rendu compte que j'avais lu tout ça x) hâte de découvrir la suite de l'aventure
SHIHORY
26 août 2018 à 13:02
Haha, merci ! Promis je ferais la suite moins longue, je me suis légèrement emballée là

utilisateurxr
26 août 2018 à 01:03


J'espère pour vous que porte-monnaie-sama s'est remis sur place . Et je ne sais vraiment pas comment j'ai lu tout cette article alors que j'ai tendance à avoir de la flemme. mais si non j'ai bien envie de lire ton prochain article pour rire de tes conneries.
SHIHORY
26 août 2018 à 13:01
Porte-monnaie-sama est actuellement anorexique, je m'inquiète de son état de santé. Si vous voulez sauver porte-monnaie-sama n'hésitez pas à m'envoyer des dons sur mon paypal
Ayez un coeur svp

The-Fury-CI
25 août 2018 à 23:13


ah ah l'anecdote d'être devenu bouddhiste par accident lol.
SHIHORY
25 août 2018 à 23:47
Il ne se passe plus une soirée sans que je récite ma prière en direction du Mont Fuji (ceci est faux)

Atkin
25 août 2018 à 22:14


Sympa comme voyage ! Mais waouh c'est bluffant pour Durarara... et les moyens de Transports pas trop la galère ?
SHIHORY
25 août 2018 à 22:35
Merci merci ! Eh oui c'est bluffant, et encore c'est qu'un exemple ! Chaque lieu de l'anime, on peut le voir en vrai dans le quartier. Et en plus l'anime est génial. Regardez Durarara!!.
Non pas galère du tout !! On a principalement pris le métro, c'est assez simple on s'est jamais perdu ET POURTANT, l'orientation et nous ça fait 45467646. Le seul petit hic c'est que le dernier train est relativement assez tôt :c
Atkin
26 août 2018 à 20:19
bon bah j'ai plus que a commencer Durarara et à attendre la suite de l'aventure !
SHIHORY
26 août 2018 à 22:15
TRÈS TRÈS BONNE DÉCISION