Tenki no Ko

Tenki no Ko
Mettre en favoris Ajouter à ma liste

Information

Titre romaji Tenki no Ko
Titre anglais Weathering With You
Titre original 天気の子
Format Film
Durée 1h52
Status Terminé
Saison Eté 2019
Première diffusion 19 juillet 2019
Genres Romance, Drama, Surnaturel, Fantastique, Tranche de vie
Studios CoMix Wave Films
Source Histoire original
Autres titres El Tiempo Contigo, Weathering With You - Das Mädchen, das die Sonne berührte, Les enfants du temps, O Tempo Com Você, 天气之子

8.3 / 10 Note
(Moyenne)
100% des personnes
ont aimé
cet anime
Classement
#0

Synopsis

Tokyo connaît actuellement des averses de pluie qui semblent perturber le rythme habituel de tous ceux qui y vivent sans fin. Au milieu de ce déluge apparemment éternel arrive Hodaka Morishima, un lycéen fugitif qui a du mal à subvenir à ses propres besoins financiers et qui finit par trouver un emploi chez un petit éditeur. En même temps, Hina Amano, orpheline, s'efforce de trouver du travail pour subvenir à ses besoins et à ceux de son jeune frère.

Les deux destins s'entremêlent quand Hodaka tente de sauver Hina d' hommes louches et décident de s'enfuir ensemble. Par la suite, Hodaka découvre que Hina a un pouvoir étrange mais étonnant : la capacité d'appeler le soleil quand elle prie pour lui. Avec le temps inhabituel de Tokyo à l'esprit, Hodaka voit le potentiel de cette capacité. Il suggère que Hina devienne une "fille-soleil", c'est à dire quelqu'un qui éclaircira le ciel pour les gens quand ils en auront le plus besoin.

Les choses commencent à s'améliorer au début. Cependant, il est de notoriété publique que le pouvoir s'accompagne toujours d'un prix élevé...

Personnages

Hina Amano
Personnage principal
Hodaka Morishima
Personnage principal
Mitsuha Miyamizu
Personnage secondaire
Taki Tachibana
Personnage secondaire

Staff

Makoto Shinkai
Direction
Stephanie Sheh
Directeur ADR
Haru Yamada
Direction Sonore
Masayoshi Tanaka
Character designer

Critiques

Vous pouvez aussi écrire votre critique sur cet anime en vous inscrivant sur Anime Gate ou bien en vous connectant à votre compte.

MiakaSwl MiakaSwl
28 juin 2020 à 14:33
Episodes vues
1 sur 1
Note mise
10 / 10

J'ai clairement eu un coup de coeur pour ce film plus qu'adorable et super bien travaillé !

Nos deux protagonistes sont très attachants, les OST sont magiques, l'animation est splendide, le scénario est plutôt bien écrit, des scènes imprévisibles, des clins d’œils à ce qui se passe dans la vraie vie, etc...

J'ai adorée le petit hommage rendu à Your Name également, ça faisait du bien de revoir Mitsuha et Taki ! D'ailleurs en parlant de Your Name, je vais être cash, j'ai préférée Les Enfants du Temps à ce dernier. Pourquoi ? Je l'ai tout simplement trouvée plus prenant que celui-ci, dans Your Name on a quand même le droit à des points morts alors que dans Les Enfants du Temps, j'ai trouvée l'histoire plus fluide.

M'enfin, comme à son habitude Makoto Shinkai nous a pondu un chef-d'oeuvre.


 

-Sakura -Sakura
29 mai 2020 à 14:50
Episodes vues
1 sur 1
Note mise
9 / 10

 Avec Les Enfants du Temps, on retrouve ses codes de l'histoire romantique, mais avec un engagement qu'on lui connaissait peu et qui n'est pas pour nous déplaire. On ne pourra pas en vouloir au réalisateur de rester sur ses plates-bandes romantiques après le succès de Your Name : il est plus doué pour cela que pour l'aventure à la Hosoda, comme on a pu le voir avec le confus Voyage vers Agharta en 2011. Un garçon, une fille, une situation fantastique étonnante, c'est suffisant pour lui, qui n'hésite pas à prendre tout le temps nécessaire à mettre en place une histoire d'amour solide afin que les enjeux finaux soient crédibles. Forcément, cela veut dire que le milieu du film qui raconte tout ce développement entre les deux protagonistes est très lent, certains diront trop long.

Lors des vacances d’été, Hodaka fugue de son île natale pour se rendre à Tokyo, terre de liberté. Malheureusement, l’immense métropole en apparence pleine de promesses est loin de se montrer clémente avec ce lycéen, qui se retrouve bien vite en difficulté dans ses rues hostiles. Pourtant, un rayon de lumière va percer les nuages, chasser la pluie diluvienne qui s’abat sur la capitale et bouleverser le quotidien de Hodaka… Il s’agit de Hina, une jeune fille douée d’un étrange pouvoir : celui d’appeler de ses vœux le soleil.

Il est très difficile d'en dire plus sans spoiler - ce que ne fera pas cette critique -, mais sachez que dans l'histoire globale il est question de prêtresse du soleil : l'environnement de narration est ainsi très shintoiste. C'est là qu'un certain point de vue pourra faire tiquer car il sonne un peu climatosceptique dans une ambiance de fin du monde climatique. En gros : « le changement climatique, on y peut rien, il y en a toujours eu, l'homme n'y est pour rien ». C'est en tout cas ce qui se dégage d'un des dialogues. Mais d'une part, vu qu'il s'agit d'une histoire fantastique, peut-être est-ce valide dans le contexte. D'autre part, c'est une réplique d'un personnage, pas de Makoto Shinkai lui-même. On peut penser qu'il s'agit d'une mise en scène utile dans le récit et pas forcément d'une déclaration politique. Mais ce serait pas mal de lui poser la question un jour. Le vrai engagement de Makoto Shinkai en revanche, il est aux côtés de ce jeune couple d'amoureux, et même de toute la jeunesse japonaise ou internationale. Dans ce même contexte de crise, les adultes sont présents (plus que dans Your Name), mais ils restent passifs, engoncés dans leurs habitudes et leurs traditions, ou bien ils se montrent carrément dangereux voir traîtres. De toute évidence, pour le réalisateur, il ne faut en aucun cas compter sur les générations précédentes pour régler les problèmes de l'humanité. Cela n'arrivera pas, jamais, par lâcheté ou égoïsme. Et faut-il que la jeunesse s'y colle ? Eh bien, c'est là que le message final de Makoto Shinkai en forme de gros doigt d'honneur (poli) fait plaisir à voir. Certes, Les Enfants du Temps offre quelques longueurs, mais des longueurs tellement belles avec la réalisation toujours au Top de Makoto Shinkai qu'on les vit plutôt bien. Les décors hyper détaillés (pour quelques décors en 3D, la production n'hésite pas à simplement filmer la rue avec un filtre, cela dit...), la vibrance des lumières, l'animation de l'eau - qui est partout dans le film -, vous aurez de quoi vous émerveiller. Étonnamment, l'introduction fait très « Ghibli » aussi. Les longueurs vous permettront de vous immerger (c'est le mot) dans un monde fragile qu'il faut essayer de comprendre, nous dit Makoto Shinkai, du point de vue de la planète et non pas de celui d'une humanité fragile et passagère.


 

Gutufluk Gutufluk
15 décembre 2019 à 12:56
Episodes vues
1 sur 1
Note mise
9.5 / 10

 Je suis l'élite, j'étais trempé, mais j'ai un parapluie Les Enfants du Temps (Exactement celui de l'affiche) et des affiches cartonnées.

Le film était très beau, magnifique côté animation. Les plans paysages étaient sublimes, les OST de même (Grand Escape keur keur).

Le scénario est solide, tout a du sens. Makoto Shinkai aborde un thème bien précis : les changements climatiques rapides dûs au réchauffement climatique pour faire bouger les choses au Japon.  Le scénario ressemble beaucoup à celui de Your Name, surtout à la fin (énorme sentiment de déjà-vu pour moi) même s'ils sont complètement opposés l'un à l'autre.

Le bien communauté dans Your Name contre l'individualité dans Tenki no Ko.

Côté personnages, c'est aussi très solide. Ils sont tous bien introduits et servent à l'histoire mais on regrettera une chose :

 On ne sait pas pourquoi le MC a fugué. Rien n'est dit à ce propos. Même quand il est renvoyé chez lui pour terminer ses années de lycee, on n'apprend rien. Cause familiale ? Parents abusifs ? Absents ? Quand un policer a parlé de sa famille qui avait déposé un avis de recherche, il avait l'air choqué. Le doute plane toujours.  On nous donne juste un prétexte un peu bancal et on doit se satisfaire de ça.

On apprécie les clins d'œil que Makoto Shinkai a fait à ses précédents films. La fiche du film ne ment pas, les MC de Your Name sont bien présents.

Et pour ceux qui se demandent, oui ils se sont bien mariés à la fin de Your Name. C'est le Maitre lui-même qui en a témoigné. Il a même glissé des détails pour prouver ça.


Overall, c'est un excellent film, 9.5/10. Plus qu'à attendre le 8 janvier pour ceux qui n'ont pas pu assister aux avant-premières à Paris.

J'ai pas pleuré, rendez moi mes 15 euros