Fate/stay night: Unlimited Blade Works

Fate/stay night: Unlimited Blade Works
Mettre en favoris Ajouter à ma liste

Information

Titre romaji Fate/stay night: Unlimited Blade Works
Titre anglais Fate/stay night: Unlimited Blade Works
Titre original フェイト/ステイナイト Unlimited Blade Works
Format Série TV
Episodes 12
Durée par épisode 28 mins
Status Terminé
Saison Automne 2014
Première diffusion du 5 octobre 2014 au 28 décembre 2014
Genres Magie, Action, Surnaturel, Fantastique
Studios ufotable
Source Visual Novel
Autres titres Fate/UBW, פייט/סטיי נייט: מלאכת חרבות אינסופית, Fate/stay night (2014), Fate - Stay Night, Fate/stay night (2014), Fate - Stay Night

8 / 10 Note
(Moyenne)
100% des personnes
ont aimé
cet anime
Classement
#101

Synopsis

La Guerre du Graal est une bataille royale entre sept mages qui servent de Maîtres. Maîtres, par l'utilisation des sceaux de commandement qui leur sont donnés lorsqu'ils entrent en guerre, commandent des esprits héroïques connus sous le nom de Serviteurs pour combattre pour eux au combat. Dans la cinquième guerre du Graal, Rin Toosaka fait partie des mages participant à la compétition. Avec son Serviteur, Archer, elle espère obtenir le prix ultime, le Graal, un artefact magique capable d'exaucer n'importe quel souhait.

L'une des camarades de classe de Rin, Emiya Shirou, entre accidentellement dans la compétition et finit par commander un serviteur qu'il appelle Saber. Alors qu'ils se retrouvent face à des ennemis mutuels, Rin et Shirou décident de former une alliance temporaire alors qu'ils défient leurs adversaires dans la Guerre du Graal.

Personnages

Saber
Personnage principal
Rin Toosaka
Personnage principal
Archer
Personnage principal
Shirou Emiya
Personnage principal

Staff

Keiichi Sasajima
Storyboard
Yoshikazu Iwanami
Direction Sonore
Yuki Kajiura
page-media.THEME SONG ARRANGEMENT
Kazuo Ebisawa
Artiste arrière-plan

Critiques

Vous pouvez aussi écrire votre critique sur cet anime en vous inscrivant sur Anime Gate ou bien en vous connectant à votre compte.

-Sakura -Sakura
19 juillet 2020 à 00:26
Episodes vues
12 sur 12
Note mise
10 / 10

Fate/Stay Night: Unlimited Blade Work est ... difficile a critiquer. C'est un animé qui a été énormément attendu, probablement l'animé le plus attendu de tout 2014, mais pas forcément par le même type de personnes qui n'ont pas les même attentes envers lui et qui donc, n'y feront pas les même critiques. En premier lieu, il y a les fans d'anime normaux, ceux qui n'y connaissent rien à Fate, Type-Moon, voir même ufotable, en ont juste entendu parler, et qui ont subit la hype à laquelle le titre a fait face. Après, t'as ceux qui ont vu Fate/Zero en 2011, voir même l'animé F/SN de 2006, et qui attendent la suite, eux, ils savent qu'ufotable c'est pas des rigolo, ils ont fait du très bon avec F/Z, les trailers de F/SN:UBW s'annonce dans la même lignée donc c'est du tout bon. Et enfin, t'as les vrai de vrai, les fans de la première heures, ceux qui ont lu le visual novel d'origine, sorti bien 10 ans avant (bon par contre la traduction anglaise c'est 2009 je crois), peut-être même sont-il des fans de Type-Moon en général (studio qui a réalisé le VN), ils ont regardé la série de film Kara No Kyoukai par ufotable, si ils ont réussi a aussi bien adapter une oeuvre du même auteur, alors y'a pas de raison pour que ça foire pour F/SN ? Allez on va enfin pouvoir oublier l'anime de 2006 !

Le problème, c'est qu'en réalité, l'anime s'est révélé être plus ou moins une légère déception, et ce chez les 3 groupes de personnes.

Du point de vue de ceux qui s'y connaissent pas, c'est un anime vraiment sympa, le scénario est original, le background a l'air vachement développé, le déroulement est assez original lui aussi avec ses nombreux retournements de situations, avec un casting de personnage attachant et charismatique (Archer crève l'écran), et surtout, voilà le BUDGET quoi, n'importe quel combat défonce la rétine. Ufotable, si ils ont bien une qualité, c'est d'être des dieu du traffiquage sous ordinateur, c'est un des meilleur studio en terme d'image de synthèse, ce qui donne des effets de lumières et des effets spéciaux de toutes beautés et dynamisent énormément les combat. Par contre attention, votre pote un peu chelou fan de KyoAni ne manquera pas de vous rappeller que tout ça c'est pas de l'animation traditionnelle et que ça vaut pas Redline, mais c'est pas si grave que ça à mes yeux, c'est un peu le résultat final qui compte et le résultat final il envoi du pâté, puis d'ailleurs, l'animation faite "à la main" dans F/SN est loin d'être laide, c'est même carrément le contraire.

Maaais l'anime n'est pas parfait pour autant, déjà le rythme est un peu chelou, y'a beaucoup de slice of life pour quelque chose qui a l'air relativement de se prendre au sérieux dans son univers, puis certains perso peuvent paraître clichés, sans compter les visages bizarres, et en plus de ça, c'est pas facile de comprendre tout ce qui se passe a l'écran tellement le background a l'air profond.

C'est là qu'on touche à un des problème les plus important de l'anime, en fait, le visual novel d'origine possède 3 scénario, qui démarrent au même moment mais en fonction d'un choix bien précis ils dérivent d'une certaine manière, les 3 sont à faire dans un ordre particulier et sont tout autant canonique les un que les autres (y'a un bullshit multiverse qui est censé justifier ça).

L'anime lui, a préférer faire l'impasse sur le premier, alors tout ça c'est relatif, beaucoup de gens vous diront que la première route d'F/SN, elle est loin d'être excellente, mais elle au moins, elle permet de poser les bases, les personnages, d'expliquer le background, c'est quelque chose qui manque dans l'anime, je pense à tel ou tel perso qui meurt assez brutalement sans qu'on se soit réellement attaché à lui, par exemple.

Le second point de vue, ceux des fans de Fate/zero, sera probablement le plus critique des 3. Fate/zero c'est une adaptation de light novel écrite par Gen Urobuchi (Madoka, Psycho-Pass, blablabla, ce qu'il faut noter ici c'est que c'est pas le même auteur que F/SN), avec toutes les qualités et les défauts que ça sous entend, Fate/zero c'est avant tout des personnages adultes, une esthétique adulte et une ambiance adulte, j'ai même entendu des "Game Of Thrones de l'animation japonaise" pour le décrire. Avec F/SN, c'est pas vraiment ça, les persos principaux sont pour la plupart adolescent, esthétiquement ça fait très "jeu de baston japonnais habituel", l'ambiance est vachement différente de celle de Zero, bouhouhou c'était pas a ça que ça ressemblait dans les trailer !

Après, on touche a un problème assez proche de celui d'avant, c'est qu'en ayant décidé d'adapter qu'une seule route (bon la dernière route arrivera en film certes, mais c'est "différent"), on dénature l'expérience F/SN originale, qui est d’enchaîner les 3 routes d'un seul coup et de ne pas réellement les différencier, chaque route a différents problèmes et différentes qualités, ce qui font qu'elles se soutiennent toute entre elles, comparer F/Z qui est adapté entièrement en 25 épisodes à F/SN:UBW qui n'adapte qu'1/3 du VN, c'est un peu dommage.

A mes yeux, une véritable adaptation d'FSN ça aurait été dans un format bâtard comme Fullmetal Alchemist ou n'importe quel autre shonen en 60 épisodes environ.

Eeeet pour finir, le dernier point de vue, celui des fans du visual novel, encore une fois il y avait une énorme attente, principalement parce que le premier anime, celui de 2006, est considéré comme très moyen par le fandom, et qu'ufotable avait réalisé une très bonne adaptation de Kara No Kyoukai, y'avait pas de raisons qu'ils se loupent pour F/SN, pas vrai ?

Mais dès le départ, y'a eu une certaine appréhension, parce que le réalisateur de l'anime allait être Takahiro Miura, qui n'était connu que pour avoir réalisé Kara No Kyoukai 6, le moins bon des 7 films. Pour F/SN, il a fait un choix de réalisation qui a été largement décrié, c'est qu'il considère qu'un anime étant un média visuel, il se devait de ne pas adapter la narration a la première personne de Shirou. Personnellement je trouve que c'est un choix logique, mais derrière, ses choix visuel se sont pas révélé hyper pertinent pour les remplacer, il y a des scènes qui cherchent a représenter les pensées de Shirou, mais pas énorméments, ça manque un peu à l'animé. C'est un défaut certes, mais derrière la direction de l'animé est franchement bonne, j'adore sa manière de représenter les combats, de manière bien plus dbz-esque que Fate/zero, je trouve que c'est une énorme qualité, c'est pas un directeur que je déteste. Je trouve aussi que l'anime n'a pas vraiment de difficulté a représenter le charactère des personnages tels qu'ils sont dans le VN, Shirou paraît toujours autant "générique tout en cachant quelque chose de chelou", ça me suffit largement.

Mais pour moi (parce que je me considère faisant partie de la troisième partie), le véritable défaut de cet anime, c'est plus d'avoir essayé de changer son ambiance, mais sa reste un anime plaisant à regarder et ces combats avec une qualité incroyable.